Pour l’Aide au Retour :

 

Si vous vous trouvez en détention, en centre de réception ou dans un camp de réfugiés et vous décidez de retourner dans votre pays d’origine avec l’aide d’OIM, vous devez demander à remplir le formulaire du Programme Hongrois d’Aide au Retour Volntaire ,la Réintégration et Information pour les migrants. Ce formulaire doit être rempli en retourné au personnel du centre de détention ou de reception. Votre dossier est ensuite envoyé aux autorités hongroises – le Bureau de l’Immigration et Nationalité (OIN).

 

Le formulaire est également disponible et téléchargeable sur ce site internet (voir au bas de la page). Le formulaire  téléchargé et rempli peut également être envoyé à l'OIM par fax au numéro suivant: 06-1-472-2503 ou par courriel à l'adresse électronique suivante: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

Si vous avez déjà fait votre demande d’asile mais que vous avez changé d’avis et que vous voulez rentrer dans votre pays il vous faut retirer votre demande d’asile pour participer au programme.

 

Aide pour la Réintégration dans les cas sensibles/les personnes vulnérables et les rapatriés avec une maladie chronique.

 

Selon l’Article 5, de la Decision nr.575/2007/EC du Parlement Europeen et du Conseil,le 23 Mai 2007, IOM cherche à soutenir les rapatriés vulnerables comme par exemple: les mineurs, les mineurs non accompagnés,les personnes handicapées, les vieux, les femmes enseintes, les parents solitaires, ainsi que les personnes qui ont déjà été sujet de tortures, de viol ou d’autres formes graves de violiences pscycologiques, physiques ou sexuelles ainsi que les rapatriés avec une maladie chronique,  en leur offrant de l’assistance de réintegration au pays d’origine.

Le Composant de l’assistance de la réintegration dans ce programme offre – basé sur les éstimations préliminaries des besoins – des conseils sur la réintegration et de l’aide financière de 650 Euro, grâce auxquels le bénéficiaire peut financer diverses activités,  précisés d’avance, selon le plan de réintegration.

 

Les rapatriés vulnerables et les rapatriés qui souffrent de maladie chronique seront identifiés par l’Office  Hongrois de l’Immigration et de la Citoyenneté, par la Police Hongroise, par le personnel et les médecins des centres dans lesquelles les migrants sont hébergés, par le personnel d’autres organisations qui sont présents dans les Centres, ainsi que par le personnel de IOM pendant leurs différentes visites. Tous les cas vulnerables identifiés seront discutés entres tous les partenaires dans ce projet et les autres organisations présentes dans les centres.

 

Pour appliquer pour assistance de réintégration, les bénéficaires doivent remplir le formulaire  d’application pour Assistance de Réintégration. Ce document va servir d’évaluation préliminaire des besoins et des idées pour la réintégration des rapatriés. La décision dur l’octroi d’aides pour les rapatriés, sera prise par IOM Budapest,en prenant en considération les informations receuillies par l’ évaluation étant vulnérable la possibilité de la réalisation du plan de réintégration et de la disponibilité des fonds financières du projet.

 

Les bénéficiaires séléctionnés – à l’aide de IOM Budapest et IOM du pays d’origine – vont céer tous ensemble un plan détaillé de réintégration, en décrivant en détail, minutieusement, les besoins les plus nécessaires , qui vont être financer par l’assistance. Il est très important de faire bien attention au moment quand vous fournissez des données sur votre adresse/votre contact, dans le formulaire d’application, parce que IOM va vous contacter à la même adresse que celle que vous avez notée dans le formulaire d’application.

 

 

L’Assistance de Réintégration pour les vulnérables et les rapatriés avec une maladie chronique, sera donnée seulement comme soutien en nature et non pas en argent liquide. Les services et les objets inscrits sur le plan détaillé de réintégration, seront financer directement par les offices de IOM dans le pays d’origine.

 

L’assurance de l’aide au profit de la réintégration est indépentante de votre retour au pays d’origine. C’est pour cette raison que si votre plan de réintégration est rejeté, cela ne va pas influer en aucune façon sur le voyage de votre retour et vous pourrez faire partie du composant du programme pour votre retour au pays d’origine.

Les bénéficiaires du plan de réintégration peuvent contacter l’office de IOM à leur pays de néssance, pour qu’ils reçoivent l’aide et les conseils nécessaires pour rédiger un plan de réintégration précis et durable. A l’aide de cette assistance/conseil, les bénéficiaires pourraient choisir l’opsion le plus appropriée à leurs besoins.  

Pusique les ressources financières sont limitées, l’assistance pour la réintegration ne peut être offert seulement qu’à une partie limitée des candidats.

La valeur maximale de l’assistance de réintégration est  €700