Vous êtes éligible au Programme Hongrois de l’OIM d’Aide au Retour Volontaire, à la Réintégration et d’Information (HVRRIP) pour migrants si :

  • Vous êtes réfugié, demandeur d’asile ou une personne autorisée à séjourner en Hongrie et vous souhaitez rentrer volontairement dans votre pays d’origine.
  • Vous êtes migrant en situation irrégulière en Hongrie.
  • Vous n’avez pas assez d’argent pour rentrer dans votre pays.
  • Vous n’avez jamais soumis votre candidature à un programme d’aide au retour de l’OIM auparavant.
  • Vous n’avez commis aucun crime en Hongrie (c’est-à-dire vous n’avez commis aucun acte punissable en vertu du Code pénal hongrois).

Facteurs qui NE vous empêchent PAS de participer au programme : 

  • Vous ne possédez pas de papiers d’identité.
  • Vous avez besoin d’une escorte pour des raisons médicales ou autres.

Pour l’Aide au Retour

Si vous vous trouvez en centre de détention, en centre de réception, dans une zone de transit ou dans un camp de réfugiés et vous décidez de retourner dans votre pays d’origine avec l’aide de l’OIM, vous devez demander à remplir le formulaire du Programme Hongrois d’Aide au Retour Volontaire, à la Réintégration et d’Information pour les migrants. Ce formulaire doit être rempli et retourné au personnel du centre de détention ou de réception, ou aux agents de l’OIM. Votre formulaire est ensuite envoyé aux autorités hongroises – à la Direction générale nationale de la Police des Étrangers (OIF).

Le formulaire est également disponible et téléchargeable sur ce site web (voir au bas de la page). Le formulaire téléchargé et rempli peut également être envoyé à l'OIM par fax au numéro suivant : 06-1-472-2503 ou par courriel à l'adresse électronique suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Vous pouvez également faire une demande en ligne ici.

Si vous avez déjà fait votre demande d’asile auprès des autorités hongroises mais vous avez changé d’avis et vous voulez rentrer dans votre pays, il faut retirer votre demande d’asile pour pouvoir participer au programme.

 

Aide à la Réintégration aux personnes vulnérables et aux rapatriés ayant une maladie chronique

 

Conformément à l’Article 5 de la Décision n° 575/2007/EC du Parlement Européen et du Conseil du 23 mai 2007, l’OIM cherche à soutenir les rapatriés vulnérables dont les mineurs, les mineurs non accompagnés, les personnes handicapées, les personnes âgées, les femmes enceintes, les parents seuls avec des enfants mineurs, ainsi que les personnes qui ont subi des tortures, des viols ou d’autres formes graves de violences psychologiques, physiques ou sexuelles, ainsi que les rapatriés avec une maladie chronique, en leur offrant une assistance à la réintégration dans leur pays d’origine. Le composant d’assistance à la réintégration dans ce programme offre – sur la base d’une évaluation préliminaire des besoins – des conseils sur la réintégration et une aide financière de 700 euros, grâce auxquels le bénéficiaire peut financer diverses activités précisées à l’avance dans un plan de réintégration. Cette assistance à la réintégration est versée en premier lieu en nature ; dans certaines conditions, néanmoins, elle peut être versée partiellement en espèces.

Les rapatriés vulnérables et les rapatriés qui souffrent de maladies chroniques seront identifiés par la Direction générale nationale de la Police des Étrangers (OIF), la Police Hongroise, le personnel et les médecins des centres dans lesquels les migrants sont hébergés, le personnel d’autres organisations présentes dans ces institutions, ainsi que par le personnel de l’OIM pendant leurs différentes visites.

Chacun des cas vulnérables identifiés sera discuté par la totalité des partenaires collaborant dans ce programme et les autres organisations présentes dans les centres.

Pour faire une demande d’assistance à la réintégration, les bénéficiaires doivent remplir le formulaire de demande pour Assistance à la Réintégration aux Rapatriés Vulnérables. Ce document servira d’évaluation préliminaire des besoins et des idées pour la réintégration des rapatriés. Veuillez cliquer sur le lien au bas de la page web pour remplir le formulaire de demande.

La décision de l’allocation d’aides aux rapatriés sera prise par le Bureau de l’OIM à Budapest, compte tenu des informations recueillies dans l’évaluation sur la vulnérabilité, de la faisabilité du plan de réintégration et de la disponibilité des fonds financiers du programme.

Les bénéficiaires sélectionnés créeront – à l’aide des Bureaux de l’OIM à Budapest et dans le pays d’origine – un plan de réintégration, décrivant en détail les besoins les plus importants à financer sur la subvention à la réintégration. Il est essentiel que vos coordonnées soient remplies correctement dans le formulaire de demande parce que l’OIM vous contactera après l’évaluation du formulaire.

L’Assistance à la Réintégration pour les rapatriés vulnérables et les rapatriés avec une maladie chronique sera assurée seulement comme soutien en nature. Sous certaines conditions spéciales, la subvention sera versée en espèces. Les services et biens nécessaires énumérés dans le plan détaillé de réintégration seront financés directement par le bureau de l’OIM dans le pays d’origine.

L’octroi de l’aide à la réintégration est indépendant de votre retour au pays d’origine. Ainsi, si votre plan de réintégration est rejeté, cela n’influe d’aucune façon sur votre voyage de retour.

Comme les ressources financières sont limitées, l’assistance à la réintégration ne peut être assurée qu’à une partie limitée de candidats.

La valeur maximale de l’assistance de réintégration est de 700 euros.

 

 

Assistance Complexe de l’OIM à la Réintégration pour des Rapatriés

Pour plus d’information, veuillez cliquer sur le lien Soutien à la Réintégration.

L’OIM travaille en étroite collaboration avec la Direction générale nationale de la Police des Étrangers (OIF) pour organiser votre retour.

Voici le scénario typique :

  • Le candidat remplit et envoie le formulaire.
  • Le formulaire est examiné par la Direction générale nationale de la Police des Étrangers (OIF).
  • Si le formulaire est accepté, le Département des Opérations de l’OIM à Budapest reçoit une demande pour préparer le retour du bénéficiaire.
  • Avec l’aide de l’ambassade/consulat de votre pays d’origine, l’OIM s’occupe des papiers nécessaires à votre retour (passeport et visas de transit y compris, si nécessaire).
  • Un billet d’avion pour un aller simple est acheté et le Bureau de l’OIM à Budapest s’occupe de l’organisation du transit et de l’assistance à la réception en cas de besoin.
  • Si nécessaire, une escorte vous accompagne durant le voyage (par exemple, si vous êtes âgé de moins de 18 ans ou si vous avez besoin d’assistance médicale).
  • Le Bureau de l’OIM de votre pays est informé de la date prévue de votre arrivée. Si nécessaire, le Bureau de l’OIM à Budapest s’occupe de l’organisation d’une assistance pour votre transport jusqu’à votre destination finale.
  • Le personnel de l’OIM vous aidera dans les dispositions à prendre avant et en rapport avec votre départ. Vous recevrez 30 euros d’allocation en espèces du personnel de l’OIM avant votre départ.
  • L’aide à la réintégration commence lors de votre arrivée dans votre pays (si vous avez soumis une demande et qu’elle a été acceptée).